• Accueil
  • > Non classé
  • > café bâtard, café sauvage, café indigène, café MARRON ! de la Réunion
café bâtard, café sauvage, café indigène, café MARRON ! de la Réunion

Posté le 22 avril 2009

Au début de la colonisation,lorsque les navires de saint mâlo relâche à Bourbon pour y effectuer une escale de ravitaillement l’occasion fut pour les habitants de découvrir des rameaux de caféiers d’Arabie.

 Commentaire : Il est curieux que dans ce document qu’on situe en 1708 la tentative d’introduction du café d’arabie en 1708 lorsque l’on sait que le café a été introduit en 1715. On sait par contre que c’est en 1709 que l’occasion fut donné aux habitants de découvrir des branches de café d’arabie ! Par contre il est curieux également que la café sauvage  soitdésigné sous le nom de café roi ! Pour le moment dans mon analyse bibliographique sur les documents du 19ème siècle c’est la première fois que le terme roi (qui désigne le café leroy) est associé au café marron !

On lit dans un mémoire manuscrit du chevalier Bancks, ancien habitant de l’île et dont j’ai connu le fils, que le cafier fut apporté directement de Moka à Bourbon en i -, \ 5. Le Gentil de la Barbinais, que je cite souvent parce qu’il donne des notions assez exactes sur la situation de la colonie en 1717, époque à laquelle il la visita , dit positivement : « Le café y croissait naturellement; mais c’est en le cultivant qu’on pourra le rendre bon. Ce café sauvage est plus beau, plus gros que celui d’Arabie, mais il est moins onctueux, plus amer, d’un parfum moins agréable. Il pourrait, avec le temps, devenir » l’objet d’un grand commerce.»

Commentaire : Je peux commencer à confirmer que le terme vernaculaire marron apparaît au début du 19ème siècle !

car c’est le premier document du début 19ème siècle (datant de 1828)  dans lequel on peut découvrir le terme vernaculaire marron !

Plus loin dans le document on peut découvrir ceci :
« Il

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire